Prix de l'électricité et du gaz

L'électricité et le gaz sont deux sources d'énergie souvent mises en concurrence, surtout en ce qui concerne leurs tarifs. Leurs applications industrielles et domestiques en font des solutions intéressantes sur le plan pratique. L'une et l'autre se distinguent cependant par les éléments constitutifs de leur prix de revient final.

L'ouverture à la concurrence à de nouveaux fournisseurs impacte les prix. Vous pouvez retrouver dans cet article quelle est la stratégie adoptée par ces nouveaux venus pour dépasser EDF.

 

Fixation du prix de l'électricité

 

Les tarifs de cette énergie sont décidés par un décret du gouvernement. Ce dernier consulte auparavant la Commission de Régulation de l’Énergie : la CRE. Ce prix prend en compte trois facteurs :

 

  • la fourniture de l'énergie
  • son acheminement
  • les taxes

 

Le prix du transport ne dépend pas du fournisseur. Un seul et même tarif fixé par le gestionnaire du réseau de distribution s'applique à tous les fournisseurs. Les prélèvements obligatoires du type TVA, CTA (Contribution Tarifaire d'Acheminement), CSPE (Contribution au Service Public d’Électricité) tout comme la TCPE (Taxe sur la Consommation Finale d’Électricité) sont établis par la puissance publique. Par conséquent, la part variable de la facture est limitée à 28%, soit la part représentée par la fourniture de l'électricité. Elle traduit les frais d'approvisionnement et de gestion assumés par le fournisseur.

 

Évolution du prix de l'électricité

 

Les variations à la hausse ou à la baisse de ce prix peuvent être dues à une évolution de taxes décidées par l’État, une fois par an, auquel cas seul le tarif TTC monte. Si les coûts de la fourniture d'énergie électrique augmentent, c'est bien sûr le tarif HT qui augmente.

Depuis trois décennies, le coût de cette énergie est plutôt stable. Durant les dix dernières années, cette énergie est même devenue la moins coûteuse de toutes. On note toutefois une évolution de +2,5% en 2015, après plusieurs hausses successives du même ordre.

 

Fixation du tarif du gaz

 

Il est corrélé au cours du pétrole, du gaz naturel et à celui de l'euro (comparé au dollar). Ce coût est réévalué chaque mois. A partir de 2010, Engie (autrefois GDF Suez) commence à conseiller des hausses ou des baisses de tarifs, lesquels sont ensuite établis par la CRE : Commission de Régulation de l’Énergie.

 

Évolution du tarif du gaz

 

Ce coût a fortement augmenté de 2005 à 2012, à cause de l'inflation, avant de se stabiliser. Les tarifs ont baissé durant les années 2013 et 2014. De janvier 2015 à juillet 2016, le tarif réglementé du gaz naturel a connu une baisse de 17,1%. L'évolution à venir des tarifs est incertaine. Elle dépend en effet de facteurs variés : le cours du pétrole, du gaz naturel et d'éventuelles réorganisations géopolitiques. Dans ces conditions, il vaut donc mieux tabler sur un contrat à tarif fixe qui peut être revu à la baisse. Ainsi, on se protège en tant que consommateur d'une évolution trop forte des tarifs tout en tirant avantage des diminutions éventuelles de coût.

 

Pour en savoir plus sur l'évolution du prix du gaz: https://particuliers.engie.fr/tarif-reglemente-gaz-gdf-suez/actualites-conseils/evolution-du-prix-du-tarif-reglemente-gaz-gdf-suez.html

 

 

Pour en savoir plus:

france-services.fr - copyright - 2017

MENTIONS LEGALES